Randonner avec son chien

 

Voici quelques conseils qui vous permettront d’apprécier pleinement votre balade et d’en faire profiter votre toutou !

 

Evaluer les capacités physiques de son chien

 

La première chose est de bien connaître son chien, et de connaître ses limites.


Pour l’initier aux joies de la randonnée, il est important de faire un entraînement progressif sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
Commencez par de courtes promenades dont vous augmenterez progressivement la durée.

 

Pensez à l’entraîner dans des sentiers variés et à tenir compte du dénivelé.

Petit à petit, vous pourrez augmenter la difficulté.


Soyez attentif à votre chien : vérifiez qu’il a l’endurance suffisante, qu’il ne souffre pas de troubles locomoteurs et qu’il prend plaisir à randonner !

 

 

 

Les précautions médicales avant la randonnée

 

Prenez rendez-vous chez votre vétérinaire : il vérifiera l’état de santé de votre chien aussi bien d’un point de vue cardiaque, pulmonaire, qu’articulaire… Cette consultation permettra d’être sûr qu’il n’existe aucune contre-indication à ce que votre chien vous accompagne en randonnée.


Pensez à protéger ses coussinets : vous pouvez pendant les semaines qui précèdent le départ utiliser des solutions tannantes à appliquer directement sur les coussinets (elles peuvent aussi être utilisées très régulièrement en entretien). Sachez qu’il existe aussi des chaussons de randonnée notamment si vous allez dans des endroits où le sol est abrasif.


Attention au soleil ! Les chiens à poils blancs ou clairs sont plus sujets à attraper des coups de soleil, particulièrement dans les zones où la peau est fine et où ils ont peu de poils : oreilles, nez… Il existe pour les protéger des crèmes solaires écran total spécifiques : renseignez-vous auprès de votre vétérinaire. Vous pourrez badigeonner le nez et les oreilles de votre toutou avant de partir.


Dernière recommandation : vérifiez que votre chien est à jour de ses vaccins et de ses traitements anti-puces et anti-tiques !

 


Faites des pauses !

 

Votre chien aussi a besoin de se reposer régulièrement, d’autant qu’il parcourt souvent au final deux fois plus de distance que vous !
Essayez de choisir des coins ombragés pour vous reposer.

Proposez-lui à boire et un petit en-cas.

Laissez-lui le temps de reprendre son souffle et de recouvrer ses forces !

 

Bien choisir son lieu de randonnée

 

 

Pensez à vérifier que le site sur lequel vous vous rendez est bien autorisé aux chiens. Ils sont interdits dans la plupart des parcs nationaux et des réserves naturelles. 

En général, la réglementation est plus souple dans les parcs régionaux. Toutefois, si les chiens sont autorisés, il peut être obligatoire de les tenir en laisse.

Vous pouvez consulter sur internet la liste des lieux autorisés aux chiens : sentiers, refuges, plages…

Choisissez un lieu adapté et facilement accessible pour votre chien. En montagne, mieux vaut éviter les pierriers ou les sentiers très escarpés...

 

Quelques précautions d’ordre général…

 

Vous connaissez votre chien et ses limites en terme d’obéissance. Tenez-en compte au cours de la randonnée ! Quoi qu’il en soit, votre chien doit toujours être à portée de vue et de voix. 

Si vous savez que votre animal ne répond pas au rappel, accordez-lui très peu de distance ou mieux, tenez-le en laisse.


En montagne, soyez vigilants à l’approche des troupeaux. Gardez votre chien attaché et, si possible, restez suffisamment éloignés. Méfiez-vous des patous qui sont là pour monter la garde !


Attention également à l’instinct de chasse de votre chien vis-à-vis de la faune sauvage !

On croise souvent des animaux tels que lièvres, chevreuils, perdrix ou encore marmottes et chamois en montagne.

Si votre chien course un animal, il risque de se perdre. Par ailleurs, il est conseillé (ou même obligatoire dans certains parcs) de respecter la faune sauvage et de ne pas la déranger…

 

Que faut-il emporter ?

 

 

Il faut bien sûr prévoir le ravitaillement ! Des croquettes, de l’eau en quantité suffisante, une gamelle pliable (pratique car plus légère et prenant moins de place).
Si vous passez une nuit en refuge, prévoyez le couchage de votre chien : couvertures, plaids...
N’oubliez pas les sacs à déjections pour pouvoir ramasser les crottes et laisser les sentiers propres !

Prévoyez une trousse de secours : crochet à tiques, compresses, de quoi faire un premier pansement, désinfectant (bétadine, chlorhexidine), lotion protectrice pour les coussinets.


Sachez qu’il existe des petits sacs à dos pour chien qui permettent à votre animal de porter lui-même son ravitaillement et son matériel. Mais attention! Ne le chargez pas trop et évitez de dépasser 10% (maximum 15 %) de son poids.

 

 

 

§

 

En tenant compte de ces quelques conseils, vous pourrez passer de merveilleux moments de randonnée avec votre toutou !

Le soir, faites la chasse aux tiques et aux épillets (petites herbes sèches qui se piquent dans les oreilles, le nez, les yeux, ou encore entre les doigts...). Puis laissez-le profiter d’une bonne nuit de sommeil !

 

 

 

Actualités

VETOPEDIA
Fiche conseil


Mon animal est opéré

Une intervention chirurgicale est toujours une étape angoissante pour le propriétaire. Il faut comprendre les enjeux d’une opération. N’hésitez donc pas à bien poser toutes vos questions à votre vétérinaire. 
Lire la suite

Mon compte
Inscription
Mon compte
Newsletter